C.T. Russell / Free and Accepted Order of Masons of the Lord Jesus Christ's Commandery

by mizpah2 41 Replies latest watchtower scandals

  • punkofnice
    punkofnice

    https://jwfacts.com/watchtower/blog/russell-not-a-freemason.php

    What's the big deal with Freemasons?

    I'm getting racked off with all this tin foil hat conspiracy nonsense.

    So. What's the big deal?

  • fulano
    fulano

    I really get tired of this rubbish.

  • Finkelstein
    Finkelstein

    What Russell was saying in this speech is that he is symbolically a Freemason himself and was encouraging others to be a Freemason symbolically as into being a builder of faith and loyalty to Christ, the corner foundation stone.

    Russell at the time was adherent to the Dispensational era dating theology of Pyramidology .

    This is why he ideologically associated himself in ideological terms with the Freemasons.

  • mizpah2
    mizpah2

    "To doubt everything, or, to believe everything, are two equally convenient solutions; both dispense with the necessity of reflection."
    Henri Poincaré

  • mizpah2
    mizpah2

    Vienne!!!


    Comparaison n’est pas toujours raison.
    Les églises méthodistes et presbytériennes ne sont pas des sociétés secrètes ou à secrets (Esotériques) mais des organisations religieuses (Exotériques).
    Charles T. Russell n’assista pas à une conférence ni à des cours dans des halls maçonniques, il loua ces espaces (souvent des halls ou des auditoriums) afin d’établir des conférences ayant parfois un caractère ésotérique.
    Les temples maçonniques sont régis par le code de la propriété privée et par des réglementations maçonniques propres aux Grandes Loges: leurs propriétaires sont les seuls à pouvoir décider de l'accès de personnes tierces à ces espaces fermés et par essence coupés de l‘extérieur.
    La société maçonnique présente la particularité de composer un espace de sociabilité clos à l'intérieur de la ville constitué par un cénacle d'amis choisis qui affirme sa cohésion par l'initiation partagée. Parfois, il ouvre ou loue certains espaces aux profanes (Majoritairement à des sociétés para-maçonniques et à des organisations ésotériques indépendantes ou issu de ces 2 entités) dans un cadre extrêmement réglementé, le public étant sous contrôle.
    Egalement, il faut souligner que la société Watch Tower, pendant la présidence de Russell, ne loua pas, uniquement une à deux fois des bâtiments maçonniques, mais des milliers de fois dans 4 continents différents (Amérique / Europe / Océanie / Afrique) et sur une période de 18 années minimum (1898-1916).

    Et pour finir, je ne prétends pas que C.T. Russell était un Franc-maçon appartenant à une Grande Loge régulière mais qu’il s’identifia ouvertement comme un « Maçon de l’Ordre Libre et Accepté de la Commanderie du Seigneur Jésus-Christ » dans un hall d’un temple maçonnique. Il s’agit ici d’une affirmation - Le fruit de la réflexion du Pasteur Russell - qui s’inscrit dans un contexte particulier. Aussi, il est primordial de respecter la pensée de l’auteur (Dans votre lecture ne vous arrêtez pas au début de la page 122... Merci!).
    Hormis vos connaissances historiques et sociologiques défaillantes, votre raisonnement est tout simplement illogique et de surcroît grotesque!

  • mizpah2
    mizpah2


    Charles Taze Russell était-il un Franc-maçon (Franc-maçon appartenant à une Grande Loge régulière)? Question toujours controversée dont le sujet a souvent était débattu sur ce forum.
    A ce jour, aucune preuve décisive n‘existe: l’inscription sur un tableau de loge, par exemple, n’a encore été alléguée.
    Cependant, faut-il supposer que les traces de son appartenance à une loge (Sous sa véritable identité ou sous un nom d’emprunt) restent à découvrir ou qu’on ait eu de bonnes raisons de les supprimer en leur temps?
    Indéniables sont en revanche ses attaches, ainsi que celles de ces collaborateurs (John C.V. Sunderlin, John H. Paton, Samuel D. Senor, Albert D. Young, Frank A. Grove…), avec les milieux maçonniques ou para-maçonniques.
    De même, la littérature, les chants et les symboles, véhiculés par son mouvement, témoignent d’un héritage ésotérique, non négligeable, issu de différents courants de pensées dont la Franc-maçonnerie. Enfin, l’ouverture des portes des temples hermétiques aux Etudiants de la Bible démontre une relative concorde fraternelle entre toutes ces communautés.
    Aussi, je conclurais prudemment que C.T. Russell était un Franc-maçon sans tablier - « un Maçon de l’Ordre Libre et Accepté de la Commanderie du Seigneur Jésus-Christ, » selon ces termes - en attendant que quelques archives encore non inventoriées confirment peut-être les intuitions de ceux qui se montrent plus affirmatifs?

  • LV101
    LV101

    Masons and doing good charitable work -- not a chance re/WT!

  • Finkelstein
    Finkelstein

    Mizpah2 you still dont get it that Russell was not a registered Freemason, this has been investigated well.

    He did associate himself occasionally with this organization to talk to some of its members at Freemason Halls.

    Pyramids and Pyramidology (God's work in stone) which Russell taught has Masonic symbolism and that's where the ideological connection came about .

  • Finkelstein
    Finkelstein

    In any case it might be of valuable interest to people who wanted to know how from a historical sense where Russell concocted some his theological ideas.

    The pyramid(s) do play a important relevant symbolic image with this organization .

  • mizpah2
    mizpah2

    Finkelstein,

    Charles T. Russell was not a freemason belonging to a regular Grand Lodge: the masonic fraternity and the historians have not revealed the inscription of C.T. Russell in nomenclature of lodges…. (Re-read my comments!)
    But, he was clearly a freemason without apron.

Share this

Google+
Pinterest
Reddit